Mi-ombre dans un sous-bois de notre jardin.

Jardiner à l'ombre ?

Un jardin ombragé harmonieusement planté possède un charme qui lui est propre. La succession de couleurs, agencées avec soin, si différente de caractère que les parterres ensoleillés fournit un refuge paisible loin de l'éblouissement de l'été.
Mais lumière du soleil limitée est souvent perçue de façon mitigée par ceux qui s'efforcent de cultiver un jardin à l'ombre, surtout s'il leur arrive de ne pas choisir les plantes adéquates.
Heureusement, il y a beaucoup de plantes colorées et intéressantes qui se plaisent à l'ombre.

Ombre : moins de deux heures d'ensoleillement par jour.

Mi-ombre : moins de quatre heures d'ensoleillement par jour.

Ombre légère : sous un couvert peu dense.

Le sol

D'autres facteurs doivent être pris en compte dont la texture du sol, s'il est humide ou sec et sa position. Une préparation minutieuse est essentielle et l'humus sous forme de compost ou de terreau sera bénéfique pour les sols lourds ou légers et devrait être incorporé au moment de la plantation puis renouvelé de temps à autres. Les deux peuvent aussi servir de paillis pour conserver l'humidité et procurer une protection couvrante pendant l'hiver. L'ajout de sable au sol lourd en améliorera la texture. Dans bon nombre de situations où la terre est naturellement acide, il est probablement plus sage de cultiver des plantes appréciant ces conditions plutôt que de tenter de changer la nature du sol. Par contre, en sol calcaire, une gamme importante de plantes peut également s'y plaire. 

Et entre les racines des arbres ?

Seules certaines plantes peuvent s’épanouir dans ce milieu particulier situé juste sous un arbre. En effet, elles vont se trouver à l’ombre, dans un sol sec car pompé par l’arbre, et en compétition avec de grosses racines.
Seul un certain nombre de plantes s'y plaît. De plus, il faut éviter de blesser les racines. Une blessure peut favoriser l'apparition de drageons et de rejets chez certaines essences. Il s'agit également d'une porte d'entrée pour les maladies et les champignons parasites.
Une autre solution consiste en la création d'un massif surélevé, en tenant compte néanmoins que l'apport de terre sur les racines apparentes des arbres installés peut provoquer leur mort.

La culture

Avant toute tentative de plantation ou de semis, le sol doit être bien ameubli, en prenant soin de ne pas abîmer les bulbes restant dans le sol. Il existe une large sélection de plantes vivaces, notamment indigènes qui poussent très bien dans ces conditions. Toutefois, l'importance de fournir un sol fertile et une humidité suffisante ne saurait être sous-estimée. Si ces conditions sont satisfaisantes, les résultats escomptés seront atteints.
Lors de l'acquisition de plantes pour un jardin d'ombre, rappelez-vous que les plantes y poussent lentement et que les massifs prennent donc du temps pour arriver à maturité.

Quoi qu'il en soit, si créer un jardin d'ombre entre dans vos intentions, informez-vous au préalable. Rencontrez des jardiniers qui en ont fait l'expérience, questionnez-les, essayez, surmontez vos échecs, tirez en les enseignements, .... et recommencez ! Tant il est vrai que jardiner à l'ombre vous procurera progressivement une sensation de bien-être et une sérénité particulière, loin du soleil et des ses effets ... brûlants.